Café littéraire à l'Auberge du Cheval-Blanc

La Place de l'Octroi à Carouge.
Arrêt du tram 12 - Place d'Armes

10 avril 2018

Corinne Jaquet

« Corinne Jaquet et Joseph Incardona »

Nous avons le plaisir de vous inviter à une soirée située cette fois dans le registre du Corinne Jaquet - Fric en vrac à Carougepolar et du roman noir, des genres littéraires qui détiennent une place importante dans les préférences des lecteurs et dont les connexions avec la littérature ont une longue histoire et des rapports plutôt complexes. Nous en parlerons.

Et pour représenter ce registre particulier, nous recevrons rien de moins que deux auteurs qui n'en sont pas les portes drapeaux, mais une partie de leur œuvre s'illustre dans ce genre.

D'un côté, Corinne Jaquet est un pur produit genevois ! Elle est titulaire d'un master en Sciences politiques de l'Institut des Hautes études internationales de l'Université de Genève. Sa plume a animé pendant de nombreuses années la rubrique faits divers et la chronique judiciaire du défunt quotidien genevois "la Suisse". Écrire est entrée dans sa vie en 1990, avec la publication d’un recueil d’histoires vraies, "Meurtres à Genève" (qui a connu une nouvelle édition en 2017 chez Slatkine). Depuis, elle a publié plus d’une vingtaine d’ouvrages, allant d'histoires judiciaires et policières aux livres pour la jeunesse, dont une douzaine de romans policiers se situant tous à Genève.

De l'autre : Né à Lausanne, de mère suisse et de père Joseph Incardona sicilien, Joseph Incardona fait partie Joseph Incardona - Banana Spleen de ces écrivains à cheval entre plusieurs cultures, suisse et italienne, mais pas seulement. Avant que l’écriture ne devienne vraiment son «territoire», Joseph Incardona fait toutefois des études en Sciences politiques et un bref passage par le journalisme. Il publie des romans, des nouvelles, du théâtre, il fait des films, des scenarios et des bandes dessinées.

Le roman noir - même si pour Incardona le mot noir est à prendre au sens large - est une réflexion sur notre monde, une façon de s’aventurer dans l’envers du décor, de l’autre côté du miroir. Il a reçu le prix du roman noir pour son livre "Lonely Betty" et "Derrière les panneaux, il y a des hommes" a reçu le Grand Prix de littérature policière en 2015. Il a aussi reçu le prix du Roman des Romands pour "Permis C" en 2018. Son film, co-signé avec Cyril Bron, "Milky way" a reçu en 2014 le Prix du public du festival international du film policier de Liège.

La soirée sera animée par Jacqueline Merk et Doina Bunaciu et colorée par les lectures de Vincent Aubert.

Remerciements

Nous remercions vivement la Ville de Carouge de son soutien.

Comité : Denise Martin, Vincent Aubert, Pierre Béguin, Maxime Maillard, Jacqueline Merk, Elodie Perrelet.

Doina Bunaciu
présidente de la Compagnie des Mots

Soutenu par la ville de Carouge